Comment faire un pique-nique climatiquement vertueux jeudi!

Publié le par L' équipe Green Drinks Paris

Au mois de juin à Paris, les éclaircies se font plus nombreuses, les touristes en short place de l’Opéra aussi ; pour les plus courageux il devient même possible, entre deux averses, de pique-niquer dans les parcs. Manger dehors, dans l’herbe, c’est un peu se réconcilier avec la nature, mais est-ce pour autant une activité écologiquement vertueuse ? Passons en revue rapidement les impacts possibles d’une telle activité sur le dérèglement climatique.

Si pour le commun des mortels, le terme « gaz à effet de serre » rime plutôt avec la BX diesel du grand-père ou le 4x4 du voisin, il faut savoir que ce n’est pas tout.
 L’alimentation est de loin la première source d’émissions de gaz à effet de serre dans notre pays. Cela ne saute pas aux yeux au premier abord car il s’agit d’émissions indirectes. Avant qu’une tomate n’arrive dans notre assiette, il aura fallu produire des engrais (issus de la pétrochimie), mettre du kérosène dans le tracteur, éventuellement chauffer la serre dans laquelle elle pousse (en hiver en tout cas), puis acheminer le tout par camion, etc… la liste est très longue en fait. Il ressort de tout ça que l’agriculture est très consommatrice de produits pétroliers (c’est pour cela que les agriculteurs sont les premiers dans la rue quand le prix du baril s’envole), et donc ce qui arrive dans notre estomac a en général suscité pas mal d’émissions de CO2.

Trop de viande = trop de gaz à effet de serre

Tous les aliments n’impliquent pas la même quantité de gaz à effet serre dans l’atmosphère. L’élevage est une activité très émettrice, car pour nourrir les animaux il faut énormément de céréales (plusieurs dizaines de kilos de céréales pour 1kg de viande) ; lorsque ces animaux sont des ruminants, leur digestion est source de méthane, lui-même un puissant gaz à effet de serre. Enfin pour couronner le tout, il faut plusieurs dizaines de milliers de litre d’eau pour 1 kg de viande (pour faire pousser les céréales qui nourrissent les bêtes).

Les émissions par kilo de viande produite sont données ci-dessous (Figure 1). Entre le poulet et le veau les émissions varient d’un facteur 30 !

Réduire au quotidien sa ration de viande a un réel impact sur les émissions de gaz à effet de serre (ça peut aussi accessoirement éviter le surpoids ou l’obésité … qui touchent environ la moitié des adultes dans notre pays …).


Les grandes surfaces ou le marché ?
Les produits achetés en supermarché induisent plus d’émissions que ceux du marché.

A l’inverse du marché, les grandes surfaces sont thermiquement régulées toute l’année (climatisation et chauffage), elles sont aussi éclairées, les produits qu’on y achète sont très  souvent emballés, et ont très souvent fait pleins de kilomètres avant d’arriver dans les rayons (miel du chili, lychees d’Asie, etc…) et enfin ces lieux sont souvent excentrés ce qui signifie qu’on y va souvent en voiture … tout ceci pèsera énormément au final dans les émissions des produits.


Et le bio ?
L’agriculture biologique s’affranchit d’engrais de synthèses et de pesticides, que l’on fabrique  avec des hydrocarbures. Au bout du compte l’agriculture biologique est moins intensive en gaz à effet de serre de 20% (pour la viande) à 50% (pour les fruits et légumes).


Combien de carbone dans mon pique-nique ?
Si on compte le carbone nécessaire à la production des aliments et si on  prend en compte le déplacement de la personne se rendant au pique-nique, on peut élaborer deux menus radicalement opposés en terme de contribution au réchauffement climatique (Figure 2) :

Menu « propre » (~100g de carbone) : fruits et légumes de saison (achetés au marché), sandwich de viande blanche (ou des œufs) ; pour ce qui est du déplacement le vélo semble tout indiqué …

Menu « sale » (plus de 3kg de carbone) : faisons ce qu’il y a de pis : sandwich au rosbeef, ananas des tropiques, eau minérale en bouteille … et la touche finale : « Chérie, j’ai garé le 4X4 en double file »

 Figure 1:


Figure 2:



Commenter cet article

Julien 19/06/2008 11:22

A noter le Truc Vert de MesCoursesPourLaPlanete.com : http://www.mescoursespourlaplanete.com/TrucsVerts/Pique_nique_10/